Actualités

  • Guide régional des soins palliatifs - Edition Occitanie

    Pour contribuer à améliorer la connaissance des dispositifs et structures qui composent l'organisation des soins palliatifs de la région, ce guide informe professionnels de santé mais aussi grand public des ressources disponibles en Occitanie.   Ce guide est structuré autour de cinq grands chapitres : Aspects législatifs et réglementaires Dimension éthique dans la démarche de soins Équipe ressources et acteurs de proximité Aides possibles pour les accompagnants Structures et associations Consulter le guide

  • "Une année porteuse d'espoirs" : l'Institut national du cancer publie son rapport d'activité

    Cette nouvelle édition s’articule en 5 chapitres qui balayent l’ensemble des actions de l’Institut et les faits marquants dans le domaine de la cancérologie qui ont émaillé 2018, avant d’ouvrir sur les perspectives choisies pour l’année 2019. Avec cette édition, l’Institut franchit une nouvelle étape en empruntant le chemin de la réalité augmentée. La lecture de ce rapport s’enrichit ainsi de témoignages, interviews, animations à découvrir au fil des pages et à visionner directement depuis son smartphone ou sa tablette. Au sommaire : Enrichir et partager les données et les expertises Prévenir, dépister, garantir la qualité des soins et l’accompagnement des personnes Stimuler la recherche et l’innovation Piloter, coordonner et animer 2019, une année charnière Consulter le Rapport d'activité

  • Incidence et mortalité des cancers en France métropolitaine entre 1990 et 2018 : de nouveaux indicateurs qui renforcent la connaissance des typologies de cancers

    Pour la première fois, 74 types et sous-types de cancers et des tendances par âge ont été étudiés. Le rapport « Estimations nationales de l’incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine entre 1990 et 2018 » offre une finesse d’interprétation venant renforcer considérablement la connaissance épidémiologique de ces pathologies. Fruit du partenariat entre Santé publique France, l’Institut national du cancer, le réseau des registres des cancers Francim et le service de Biostatistique-Bioinformatique des Hospices Civils de Lyon, il est actualisé tous les 5 ans et représente une étape essentielle dans la surveillance et l’observation épidémiologiques des cancers. Les informations de cette nouvelle édition contribuent à apprécier les actions préventives et curatives recommandées par les Plans cancer et constituent un point d’appui pour l’élaboration de la future stratégie décennale de lutte contre la maladie. Consulter le rapport

  • Rapport technique INCA - Évaluation médico-économique du dépistage du cancer colorectal

    Cette étude a pour objectif d’évaluer les stratégies possibles de dépistage du cancer colorectal (stratégie unimodale ou multimodale), en matière de performance diagnostique, d’efficacité, d’efficience et d‘impact sur les inégalités de recours au dépistage, et en fonction du risque relatif de cancer colorectal. Consulter le rapport et ses annexes

  • Synthèse INCA - Bénéfices attendus de l’augmentation de la couverture vaccinale contre les HPV en France

    L’Institut national du cancer (INCa) a souhaité quantifier l’impact attendu de la vaccination contre les HPV pour les cohortes de jeunes filles vaccinées avec le vaccin nonavalent commercialisé depuis 2018 (Gardasil®9) et dans le contexte de la mise en place du dépistage organisé (DO) du cancer du col de l’utérus. Ce travail propose donc une modélisation des impacts attendus, et plus particulièrement de l’augmentation de la couverture vaccinale en France, en matière de santé mais aussi de coûts qui lui seraient associés. Consulter le rapport

  • Publication du rapport EvaSein

    Publication du rapport "Evaluation de la prise en charge des cancers du sein en ex région Midi-Pyrénées en 2015" - Version 1, Juin 2019 Le rapport régional du projet d’évaluation de la qualité de la prise en charge des cancers du sein en 2015 en ex Midi-Pyrénées (Evasein) vient d'être publié. Nous remercions grandement tous ceux qui ont participé à cet important projet. Ce travail, qui concerne uniquement les patientes de l’ex région Midi-Pyrénées, a été initié par le réseau régional Oncomip en 2016. Pour information, une analyse complémentaire permettant de comparer les résultats de cette étude aux indicateurs européens (EUSOMA) a été effectuée et acceptée pour publication dans The Breast (article d’Elvire Pons-Tostivint). L’EUSOMA (European Society of Breast Cancer Specialists) a défini des indicateurs de qualité de prise en charge du cancer du sein. Ces critères ont déjà été utilisés comme outil d’évaluation de prise en charge thérapeutique. Le tableau de comparaison avec les indicateurs EUSOMA est présenté à la fin du rapport « Table 4 : compliance with EUSOMA quality indicators ». Il sera discuté, avec le comité régional 3C, la possibilité de sélectionner certains de ces indicateurs au niveau de la région Occitanie. Des démarches pourront être réalisées avec les établissements : évaluations futures, mise en place de certaines actions d’amélioration ou autre. Nous vous souhaitons une bonne lecture et restons a votre dispositions pour toutes informations complémentaires    Télécharger le rapport  Consulter la méthodologie et l'organisation de l'étude

    Catégorie actualité
  • Bienvenue sur le nouveau site internet du réseau Onco-Occitanie

    Ce projet, initié en 2016, a pour ambition de répondre à une double exigence : vous offrir une interface de navigation plus ergonomique et plus intuitive, permettant un accès rapide aux outils métier et aux documents ressources être votre espace de référence notamment en vous apportant une visibilité de l’offre régionale de soins et des actualités régionales et nationales Son développement a été réalisé grâce à une collaboration étroite avec les professionnels du réseau, qui ont été mobilisés pour définir les besoins des utilisateurs, en termes d’accessibilité et d’organisation des contenus. Impatients de partager avec vous ce beau projet, nous tenons à vous informer que nous prenons progressivement en main ce nouvel outil, qui offre de belles possibilités techniques. Quelques pages sont toujours en cours de réalisation, certaines mises en forme sont à peaufiner, quelques contenus peuvent ne pas encore être parfaitement symétriques et représentatifs de notre grande région… Nous sollicitons donc votre compréhension, votre indulgence mais également votre aide pour nous faire parvenir les potentiels dysfonctionnements constatés. Cette plateforme restera en perpétuelle évolution pour être au plus proche de vos attentes et de vos besoins. Une enquête de satisfaction vous sera d’ailleurs proposée dans quelques mois. Nous vous laissons donc découvrir votre nouvelle plateforme ainsi qu’un premier tutoriel vidéo vous présentant les grandes rubriques du site (dont l’accès au DCC - Dossier Communicant de Cancérologie).  Découvrir le tutoriel vidéo Nous vous remercions par avance pour l’aide que vous voudrez bien nous apporter et vous souhaitons une excellente visite.  

    Catégorie actualité
  • Information sur l’efficacité et l’impact des vaccinations contre les infections à HPV à partir des données « en vie réelle »

    Santé publique France et INCa apportent un éclairage sur les éléments à prendre en compte dans l’interprétation des données d’efficacité et d’impact des vaccins HPV à partir des données en vie réelle. 1. Les données en vie réelle valident l’efficacité du vaccin Les vaccins contre les HPV ont démontré leur efficacité en vie réelle et leur impact sur la prévalence des infections HPV et les lésions précancéreuses du col de l’utérus (Australie, Suède, Ecosse, Etats-Unis, Belgique, Allemagne, Nouvelle-Zélande, Danemark, Canada). Il n’y a pas à ce jour de données montrant un remplacement des génotypes vaccinaux par des génotypes non vaccinaux suite à l’introduction des vaccins contre les infections à HPV. 2. Il est trop tôt pour observer l’efficacité des vaccins contre les infections à HPV sur l’incidence du cancer du col de l’utérus d’après les données des registres L’impact de la vaccination sur les cancers du col de l’utérus ne peut commencer à être visible que plus de 10 ans après l’introduction des vaccins en raison du délai long entre l’infection par les HPV oncogènes et la survenue d’un cancer (le plus souvent entre 10 et 30 ans). Les jeunes filles vaccinées à 12-13 ans en 2007 (tranche d’âge optimale pour la vaccination puisque les jeunes filles ont très peu de chances d’avoir été en contact avec le virus HPV) ont eu 19-20 ans en 2014. Les données d’incidence du cancer du col de l’utérus sont disponibles jusqu’en 2012 ou 2015 (via Global Cancer Observatory et Nordcan respectivement) et il est donc trop tôt pour observer un impact de la vaccination contre les HPV sur les cancers du col de l’utérus chez les 20-24 ans. L’impact sera visible lorsque les premières cohortes de jeunes filles vaccinées à la préadolescence atteindront l’âge de l’entrée dans le dépistage du cancer du col de l’utérus (i.e. entre 2020 et 2025 dans les pays ayant introduit la vaccination chez les adolescentes en 2007). Les données d’incidence du cancer du col de l’utérus chez les femmes âgées de 25-29 ans en 2014 concernent, selon les pays, des femmes non vaccinées ou des femmes vaccinées « en rattrapage », soit après 14 ans, âge pour lequel l’efficacité attendue du vaccin est moindre en raison de la possibilité pour ces jeunes filles d’avoir déjà été en contact avec le virus HPV avant la vaccination. 3. Une augmentation de l’incidence des cancers du col de l’utérus chez les femmes âgées de 25 à 49 ans dans certains pays est observée mais sans rapport avec la vaccination contre les HPV Dans certains pays, les données d’incidence montrent une augmentation de l’incidence du cancer du col de l’utérus chez les femmes âgées de 25 à 49 ans et ce dès le début des années 2000, c’est-à-dire antérieurement à l’introduction des vaccins HPV arrivés sur le marché à partir de 2006/2007. Ces femmes n’ont pas été concernées par la vaccination HPV. Les raisons de ces évolutions sont à investiguer en fonction du contexte de chaque pays car les causes de l’évolution de l’incidence du cancer du col de l’utérus peuvent être multiples, par exemple : évolution du taux de participation et des modalités de dépistage du cancer du col de l’utérus, évolution des comportements sexuels (âge des premiers rapports sexuels, nombre de partenaires, type de pratique sexuelle) avec pour conséquence une augmentation de l’exposition aux HPV.

  • Publication du Rapport d'Activité 2018 d'Onco-Occitanie

    Consulter le Rapport d'Activité Depuis le 1er Janvier 2018, l’Occitanie a son réseau régional de cancérologie : Onco-Occitanie. Le réseau est né de la fusion d’Oncomip (ex Midi-Pyrénées) et OncoLR (ex Languedoc-Roussillon). Onco-Occitanie n’apparait pas de novo et bénéficie des actions des 2 ex-réseaux en place depuis près de 20 ans. La 1ère Assemblée Générale du nouveau réseau a eu lieu le 6 février 2018. Elle a permis la mise en place de son Conseil d’Administration (CA) et l’élection des membres du Bureau avec une composition équilibrée entre les différents acteurs de la cancérologie sur la grande région. Le Pr David Azria, coordonnateur du pôle de radiothérapie oncologique de l'Institut du Cancer de Montpellier, a été élu Président pour un mandat de 3 ans. Onco-Occitanie, association loi 1901, est désormais, par sa taille, l’un des plus importants réseaux de cancérologie en France : il couvre 13 départements et fédère près de 200 membres, acteurs de la cancérologie. La 1ère année de fonctionnement a été consacrée à la mise en place des fondations du nouveau réseau, et notamment la mise en place de groupes de travail régionaux, par organe ou transversaux, associant des professionnels de toute la région, de tous les secteurs d’activité, ville et hôpital… Avec comme mission d’aider la cellule de coordination et les instances à prendre les bonnes décisions basées sur les acteurs de terrain. Les fondations du réseau sont en place et solides. Et même si la route est encore longue, les 1ers résultats sont visibles : réunions régionales, RCP de Recours, projet hématologique, lien réseau/3C, oncogériatrie, oncopédiatrie, prise en charge des adolescents et jeunes adultes, … Autant de projets qui montrent que l’esprit de collaboration des acteurs de la cancérologie s’incarne désormais au sein du réseau Onco-Occitanie. Consulter le Rapport d'Activité

    Catégorie actualité
  • Nouvel état des lieux sur l’oncogénétique en 2017

    L’Institut National du Cancer publie une nouvelle synthèse détaillant l’activité 2017 des consultations et des laboratoires d’oncogénétique. Elle permet de dégager les points forts et axes d’amélioration du dispositif national d’oncogénétique qui s’organise autour de 148 sites de consultation, 26 laboratoires chargés de réaliser les tests génétiques et 17 programmes de suivi multidisciplinaire. ​ ​ Consulter la synthèse

  • Rapport sur la survie nette conditionnelle des personnes atteintes de cancer

    Pour la première fois, l’Institut s’associe avec le réseau des registres des cancers Francim, le service de biostatistique des Hospices civils de Lyon et Santé publique France pour publier une étude portant sur la survie des personnes atteintes d’un cancer, en fonction du temps écoulé depuis le diagnostic. ​ Consulter le rapport

  • Publication des estimations d’incidence et de mortalité par cancers pour 24 localisations cancéreuses dans la région Occitanie et ses départements

    Nouvelles données : synthèse régionale et données d’incidence et de mortalité pour 24 localisations cancéreuses à l’échelle de la région et des départements qui la composent, rassemblées au sein d’un profil régional.Découvrez le profil régional d'Occitanie en cliquant ici Le réseau français des registres des cancers (réseau Francim), le service de Biostatistique-Bioinformatique des Hospices Civils de Lyon, Santé publique France et l’Institut national du cancer publient de nouvelles estimations d’incidence et de mortalité par cancers à une échelle régionale et départementale (les 13 régions métropolitaines, la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique) pour 19 tumeurs solides, quatre entités hématologiques et l’ensemble des cancers. Cette nouvelle production d’indicateurs sur les cancers a été spécialement réalisée pour répondre aux besoins des Agences régionales de santé exprimés notamment à travers l’enquête réalisée par Santé publique France en 2015 sur leurs attentes en matière de données de surveillance épidémiologique des cancers. Pour accompagner cette quantité importante d’informations, des fiches synthétiques comportant cartes, graphiques et commentaires ont été réalisées dans le cadre d’un travail conjoint regroupant en région, le (ou les) registre(s) des cancers (quand il y a un registre dans la région) et la délégation régionale de Santé publique France (Cire). Une attention particulière a été portée à l’interprétation des disparités géographiques de chaque indicateur (incidence et mortalité) afin que les ARS disposent d’informations opérationnelles adaptées à leur propre région pour leur permettre de dégager des orientations de santé publique à l’échelle de leurs territoires. Ces estimations seront envoyées aux médias régionaux et nationaux peu avant leur mise en ligne le 23 janvier sur les portails de données et sites de Santé publique France  (https://geodes.santepubliquefrance.fr et http://www.santepubliquefrance.fr/) et de l’Institut national du cancer (http://lesdonnees.e-cancer.fr/ et https://www.e-cancer.fr/).

    Catégorie actualité
  • Appel à projets : Symposium International AFRCP 2019, Toulouse

    You are welcome to submit an abstract to present your experience and share your expertise. Both AFRCP and non-AFRCP members are allowed to submit abstracts. Abstracts should be prepared as following: • An English language abstract must be in the terminology familiar to specialists. • The text should be succinct and substantive. Beside presenter’s full names and affiliations, the abstract must include: purpose, methods, results,conclusion and significance. • Submit a document no longer than 500 words. After consideration and selection by the scientific board, you will be notified if your abstract is considered for poster session or for both poster session and oral communication. Please select the session in which you consider your abstract would be the most relevant. Nevertheless, scientific board retains the right to decide which session is the most appropriate. Wednesday, October 23rd, 2019: - Session I – METABOLISM AND SIGNALING (oral presentation) - Session II – IMMUNITY AND TUMOR PLASTICITY (oral presentation) Thursday, October 24th, 2019: - Session III – PRE-CLINICAL AND CLINICAL (oral presentation) - Session IV – TUMORAL HETEROGENEITY AND PRECISION MEDICINE (oral presentation) ABSTRACT SUBMISSION AND OPENING : TUESDAY, JANUARY 2ND, 2019 DEADLINE FOR ABSTRACTS SUBMISSION : FRIDAY, SEPTEMBER 6TH, 2019 DETAILS AND SUBMISSION ON : WWW.PCS-2019.COM   La réunion se tiendra du mercredi 23 octobre 2019 à 9h30 au jeudi 24 octobre 2019 à 17h15 à l'Hotel Dieu Saint-Jacques, 31100 Toulouse > Pour en savoir plus : cliquez ici > Programme : cliquez ici > Pour vous inscrire : cliquez ici