Organisation de l'oncogériatrie - Historique

Contenu personnalisé
visuel oncogeriatrie

 

Frise chronologique

 

 

Plan Cancer 2003-2007

Le développement de l’oncogériatrie a été intégré à la politique de lutte contre le cancer dès le premier Plan Cancer (2003-2007). Sous l’impulsion de l’INCa, 15 Unités Pilotes de Coordination en OncoGériatrie (UPCOG) ont été mises en place à partir de 2006 afin d’améliorer la prise en charge des patients âgés atteints de cancer.

 

picto_document

Etat des lieux et perspectives en oncogériatrie. INCa, mai 2009.

 

 

picto_document

Synthèse du rapport Etat des lieux et perspectives en oncogériatrie. INCa, mai 2009.

 

 

Plan Cancer 2009-2013

Les Unités de Coordination en OncoGériatrie (UCOG) ont ensuite été déployées dans le cadre du deuxième Plan Cancer (2009-2013).

Il existe aujourd’hui 28 unités de coordination en oncogériatrie sur le territoire français, dont 4 antennes en oncogériatrie (AOG).

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur les missions des UCOG

 

picto_document

Suivi du dispositif de prise en charge et de recherche clinique en oncogériatrie / État des lieux au 1er janvier 2015, appui à la décision, INCa, mars 2015.

 

 

Plan Cancer 2014-2019

Le plan Cancer 2014-2019 poursuit les actions déjà engagées dans le domaine de l'oncogériatrie.

Action 2.16 : Améliorer la prise en charge des personnes âgées atteintes de cancer et la prise en compte de leurs besoins spécifiques, notamment en s’appuyant sur une recherche clinique renforcée pour cette population.

La prise en charge des personnes âgées, caractérisées par plusieurs éléments de fragilité dans la prise en charge du cancer (polypathologies fréquentes, difficultés de mobilité), est une priorité. La réponse apportée aux besoins de cette population devra s’ancrer dans l’organisation nationale intégrant les DOM définie par le Plan cancer 2009-2013 et qui a trouvé une concrétisation récente avec le déploiement d’unités et d’antennes de coordination en oncogériatrie (UCOG). Ces unités doivent avoir un rôle de diffusion des bonnes pratiques dans une perspective d’homogénéisation régionale, mais aussi un rôle dans la recherche et la formation des professionnels. Il est nécessaire également d’évaluer les résultats obtenus par ces unités en termes de modifications des pratiques et notamment en termes de diffusion de l’outil « oncodage ». 

 

Action 2.17 : Inclure une formation en gériatrie dans le DES d’oncologie et dans la formation de cancérologie.

 

Action 2.18 : Intégrer dans les travaux du CORETAH une réflexion sur les conditions d’administration des médicaments anticancéreux pour les patients âgés en EHPAD afin d’assurer la continuité des traitements du cancer.

Sources
Onco-Occitanie